Présentation

Par Philippe Beylier, publié le mercredi 15 juillet 2020 12:41 - Mis à jour le jeudi 8 avril 2021 13:15

 

Lycée Louis Armand

Créé en 1979 sur les hauteurs de Chambéry, le lycée Louis Armand offre un cadre de vie agréable et des locaux de qualité. Il se compose d’un lycée général et technologique, d’un lycée professionnel ainsi que d’un CFA coiffure et vente.

Il est également, depuis 1982, le Pôle Espoir Handball, structure officielle labellisée par le Ministère des Sports sur proposition de la Fédération Française de Handball. Le lycée Louis Armand avait 6 athlètes aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, dont 4 médaillés d’or.

Un peu d'histoire : Louis Armand

Louis Armand est né en 1905 dans une petite commune de Haute-Savoie et dans une famille d’enseignants.

Il fit de très brillantes études : Major de l’école des Mines de Paris Second de Polytechnique

Patriote actif, résistant, chargé des responsabilités de plusieurs réseaux de renseignements, patron du groupe "Résistance Fer ", il fut arrêté par la Gestapo, emprisonné, condamné à mort et miraculeusement sauvé en 1944. Sa vie professionnelle débutera au Service des Mines de Clermont-Ferrand pour se poursuivre dès 1934 aux Chemins de Fer dont il assura la remise en route au lendemain de la Libération.

Il gravit tous les échelons de la hiérarchie de la S.N.C.F. et en devint le Directeur Général puis le Président. Il s’attacha en particulier à la réorganisation des transports ferroviaires en y introduisant la notion de productivité.

Cet homme du rail fut en outre choisi comme Secrétaire Général de l’Union Internationale des Chemins de Fer, fonction qu’il occupa jusqu’à sa mort en 1971.

A ce titre, son influence fut décisive pour susciter innovations et inventions :

  • traitement des eaux des chaudières, des locomotives,
  • emploi du courant alternatif usuel sur les locomotives,
  • augmentation des vitesses des trains.

Intéressé dès 1945 par l’énergie nucléaire, il fut mis à la tête de l’Euratom en 1958 et participa en cette qualité aux négociations qui devaient aboutir au traité de Rome. Louis Armand était :

  • Vice-Président du Comité d’Expansion Économique,
  • professeur à l’E.N.A.,
  • membre du Conseil d’Administration de l’E.N.A.,
  • membre de l’Académie des Sciences Morales et Politiques,
  • membre de l’Académie Française,
  • Grand Officier de la Légion d’Honneur,
  • Compagnon de la libération,
  • Grand Officier de l’Ordre de l’Empire Britannique,
  • Commandeur dans l’ordre des Palmes Académiques.

Deux faits le rapprochèrent de notre région Est : sa fonction de Président des Houillères du Bassin Lorrain et son amitié avec son collègue de Polytechnique et de la S.N.C.F. Maurice Lemaire, l’homme politique vosgien, père du tunnel de Sainte Marie.

Vous trouverez une foule d’autres renseignements dans les livres suivants :

  • Louis Armand 40 ans au service des hommes, l’Association des Amis de Louis Armand, éditions Charles-Lavauzelle 1986
  • Louis Armand, visionnaire de la modernité, Henri Tessier Du Cros, éditions Odile Jacob, 1987
  • Les leçons de chose, Louis Armand, éditions Del Duca, 19